Non classifié(e)

Les technologies de traduction

Saviez-vous que certaines personnes pensent encore que les traducteurs utilisent des stylos, du papier et des dictionnaires et qu’ils travaillent enfermés dans le noir dans un bureau ? Les plus réalistes savent cependant que les traducteurs font tout sur ordinateur. Nous utilisons beaucoup de différents outils de TAO. Nous travaillons dans ce secteur depuis plus de 20 ans, nous les avons tous utilisés et nous le faisons toujours ! Memsource, Smartling, SmartCAT, Transifex, PhraseApp, SDL, MemoQ… la liste n’en finit pas ! Mais en fin de compte, ce sont les outils de notre métier. Que pouvons-nous envisager pour l’avenir ?

La traduction automatique

Lorsque la traduction automatique neuronale a été présentée il y a quelques années, l’industrie était terrifiée à l’idée que ce serait la fin de la traduction telle que nous la connaissions. Mais au fur et à mesure que cette technologie a avancé, les traducteurs se sont peu à peu habitués à l’idée de la post-édition de la traduction automatique. Cette technologie n’en est donc pas tout à fait au stade où nous devons en avoir peur. En effet, l’un des plus gros problèmes de la traduction automatique est qu’il est impossible de comprendre comment une erreur est survenue. Avec les versions précédentes de la traduction automatique (statique), on savait toujours à quoi étaient dues les erreurs et il était possible de les prévoir. Malheureusement, maintenant que la traduction automatique réfléchit par elle-même, il est presque impossible de prédire les erreurs qui pourraient survenir.

Les progrès des TMS (systèmes de gestion de traduction)

Soyons réalistes, les systèmes de gestion de traduction permettent de gagner un temps considérable. Ils s’occupent de toutes les procédures administratives ennuyeuses que tout le monde déteste et les simplifient. Ces dernières années, nous avons commencé à voir l’apparition de systèmes semblables à SmartCAT, proposant des traductions et des tarifs. SmartCAT a littéralement mis l’ensemble de son offre en ligne et a simplifié le processus (SmartCAT étant un TMS).

Il existe également XTRF, Plunet et Protemos, dont le logiciel simplifie tout en quelques clics. Cependant, il est plus difficile de s’adapter à certains qu’à d’autres.

Les traductions SEO

Bien qu’Internet ait rendu le monde entier plus petit et plus connecté, il continue lui-même de croître et d’évoluer. De plus en plus de recherches se font chaque seconde ; celles effectuées sur mobile et vocalement dépassant presque les recherches plus traditionnelles. La recherche vocale a encore un long chemin à parcourir, mais elle se développe plus vite que prévu.

La traduction SEO est la prochaine grande spécialisation qui prendra le dessus sur l’industrie. En effet, les entreprises ont besoin de se développer dans de nouveaux marchés avec de nouvelles langues. Que sont les traductions SEO ? Des entreprises ont besoin de rendre leurs sites visibles dans de nouveaux marchés et il y a dix ans, nous aurions simplement traduit leur site Web. Malheureusement, cette époque est révolue depuis longtemps. Aujourd’hui, chaque site Web a besoin d’un référencement dans la langue maternelle du pays cible. Comment cela fonctionne-t-il ? Contrairement à une simple traduction, cela nécessite de travailler avec une entreprise spécialisée en référencement afin d’aider à générer le contenu. De plus, ce processus nécessite souvent la transcréation. Avec la spécialisation croissante du marketing, nous devons créer des traductions qui ne sont pas littérales, mais qui représentent les valeurs de la marque dans le nouveau pays cible. Pour les spécialités juridiques, médicales et automobiles, l’étude de la terminologie de l’industrie est suffisante pour se spécialiser. Cependant, les traductions marketing nécessitent une connaissance de l’industrie et de la marque et surtout un sens de l’écriture dans sa propre langue maternelle, afin de localiser correctement les valeurs de la marque.

Si vous avez des questions ou si vous avez besoin d’aide en ce qui concerne le français, n’hésitez pas à nous contacter.